.

Les insectes en hiver

Où sont les insectes en hiver

Les insectes où vont-ils pendant l’hiver

Plusieurs possibilités ‘’s’offrent’’ à eux Hivernation de Vespa crabro (Frelon)les jeunes reines passent l'hiver dans la terre ou les écorces d'arbres morts

1 Rester sur place

 2 Migrer

• 3 Se reproduire et mourir

Rester sur place

- Chez les abeilles, cela signifie se regrouper dans un abri et former un noyau compact afin d’y maintenir une température constante (soit environ 35°) au cœur même de celui-ci. Les insectes de la périphérie du noyau rentrent régulièrement au milieu pour se réchauffer, ce roulement s’effectuera pendant 4 mois, pendant lesquels, elles consommeront le miel de la ruche, et elles adoptent alors un comportement surprenant : pour des raisons d'hygiène, elles retiendront leurs excréments jusqu'à la prochaine sortie.

- Pour d'autres la solution sera de se cacher sous l'écorce des arbres, dans les tas de bois ou de feuilles il suffit simplement de se protéger du froid lors de ces états semi léthargiques (la coccinelle, la femelle fécondée du bourdon, le paon du jour).

- Pourtant, la manière de passer l'hiver sur place, pour la majorité des insectes (mouches, blattes, cigales, moustique en stade nymphal ou larvaire, pour ces deux espèces) est ce que l’on nomme la diapause. Il s'agit d'un arrêt du développement consécutif à la diminution du jour, dans ce cas les insectes se protègent également du froid comme tous les autres animaux, mais à la différence, que pour retrouver un rythme vital normal, il faut que la durée du jour ait franchit un certain seuil (qui sera différent selon les espèces).

Migrer

Parmi les rares insectes qui migrent pour raisons climatiques figure un superbe papillon et mythique pour ses grande et spectaculaire migrations (le monarque) qui effectue des milliers de kilomètres tous les hivers, en formant des amas qui peuvent recouvrir un arbre tout entier.

Se reproduire et mourir

Plusieurs insectes ne sont pas capables de passer l'hiver, aussi pour perpétuer leur espèce ils déposent leurs progénitures à l'abri des rigueurs hivernales, afin que le moment venu, ceux-ci puissent se développer, et participer au cycle de la vie. Les insectes d'une manière générale, passe l'hiver sous la forme d'oeuf. Les adultes meurent à la fin de l'été après s'être reproduits et avoir déposé leurs pontes qui n'écloront qu'au printemps suivant. Bien sûr cette généralisation est certainement excessive. Suivant les espèces, les formes les plus résistantes seront des adultes ou même des larves mais qui ont une activité réduite, leurs activités métaboliques étant réduites par la chute de la température. Pour les espèces dont le cycle de développement nécessite plus d'une année, souvent la forme larvaire sera la plus longue et donc l'insecte passera un, voire plusieurs hivers sous cette forme.

Les insectes passent l'hiver sous plusieurs formes :Oeuf de papillon certains lépidoptères passent l'iver sous forme d'oeufs

- OEUFS : on les trouve généralement sous les écorces, les troncs morts mais aussi sous les pierres, bref cachés du froid. Ils vont éclore dès les premiers beaux jours du printemps, ou sous la terre (Orthoptères).

- LARVES : on peut trouver en cette saison des grillons des bois sous les feuilles mortes en lisière de forêt mais aussi plusieurs larves de coléoptères sous les écorces des arbres vivants (comme les capricornes) ou bien dans le bois mort : larves de Taupin (Elateridae)

ADULTES : sous les écorces, on peut facilement trouver des coléoptères comme les Carabes.

Voilà quelques éléments sur la vie des insectes en hiver une approche plus générale, qui reprend en gros les réponses précitées :

- Une première méthode pour surmonter les rigueurs hivernale est de les éviter, commence par la migration...

- Un certain nombre d'insectes entrent alors en diapause : il ne s'agit pas d'une "hibernation" au sens où on l'entend habituellement, ils continuent malgré cela à réagir aux changements comme:

. la durée du jour ou,

. aux variations de la température

- en général, les insectes passent l'hiver sous leur forme la moins vulnérable. Ce stade varie selon l'espèce. Très souvent, il s'agit des oeufs (pontes dans des lieux protégés, sous l'écorce des arbres, dans le sol...), soit aux stades larvaires. Certaines espèces survivent pendant l'hiver au stade imaginal (adultes), telles que la coccinelle ou certains papillons.le Paon du jour passe l'hiver dans nos maisons Photo de Yves J. avec son aimable autorisation

- Certains insectes présentent des adaptations physiologiques. Par exemple, dans certains cas, les molécules d'eau des cellules sont remplacées par du glycérol, qui joue un rôle d'antigel. Dans d'autres cas, l'eau est en grande partie éliminée des cellules vivantes, ce qui permet d'abaisser le point de congélation.

- D'un point de vue comportemental, les insectes peuvent se rassembler pour se tenir chaud (à l'instar des reptiles qui se rassemble pour hiberner!), et surtout s'abriter dans des endroits moins exposés au froid : sol, débris végétaux, crevasses dans l'écorce des arbres, sous la neige.®