.

Les prédateurs des Insectes

Proserpinus proserpina le Sphinx de l'Epilobe le 18-VI-1979 après éclosion en milieu naturel Elv.Leg. Coll. A.M.B Les prédateurs naturels

Les prédateurs des papillons sont de par nature de taille très variable, et vont des petits insectes à des gros mammifères.

Les oiseaux sont sans doute les prédateurs qui sont les plus redoutables pour les papillons, en particulier lorsqu'ils doivent nourrir leurs petits. Des espèces comme les mésanges bleues apprécient particulièrement les chenilles, qui sont des proies faciles et très nourrissantes.

Les chauves-souris font, elles aussi, de grands ravages chez les papillons de nuit, qu'elles capturent au vol, après les avoir repérer par ultrasons. Il est fréquent de trouver au sol des ailes de sphinx ou de paon de nuit, qui sont les seuls restes du repas d'un de ces redoutables mammifères insectivores.

Bien que cela puisse être étonnant, les renards font aussi partie des prédateurs des papillons. En effet, lorsque leur nourriture habituelle vient à manquer, ils peuvent consommer de grandes quantités de chenilles, qu'ils repèrent grâce à leur odorat et à leur vue très développés.

Les araignées sont bien connues pour être des mangeuses de papillons. Elles ne sont cependant pas les plus destructrices. Elles ont adopté deux techniques principales  pour chasser. La première manière est la toile, qu'elles tissent à des points stratégiques des haies et d'autres lieux de passages des insectes, ces derniers ne voient pas le piège qui leur à été tendu. Ils se collent alors à la toile et s'y enroule en se débattant. Les araignées n'ont alors plus qu'à planter leurs chélicères dans leurs victimes. L'autre technique est de se cacher là où les papillons viennent se nourrir, c'est-à-dire au cœur des fleurs dont ils puisent le nectar. Les araignées qui adoptent cette technique sont le plus souvent blanches ou jaunes, et passent donc inaperçues. Elles attendent patiemment, et lorsqu'un papillon ou un autre insecte se pose, elles l'immobilisent en une fraction de seconde, en plantant leurs ''crocs'' dans le corps de l'insecte et en lui injectant le venin mortel.

Les lézards sont eux aussi très rapides et très discrets. Ils attaquent leurs proies par surprise, lorsqu'elles passent à leur proximité.

Les papillons peuvent être victimes de nombreux parasites. Ce sont le plus souvent des mouches ou des guêpes qui pondent leurs œufs à l'intérieur du corps des jeunes chenilles. Lorsque ces œufs éclosent, les larves qui en sortent se nourrissent du corps de la chenille. Mais cela n'entraîne pas directement la mort de la chenille. Ainsi, elle continue à se nourrir et sert de garde-manger aux larves. Lorsque celles-ci atteignent leur maturité, elles font un trou pour sortir du corps de la chenille, entraînant sa mort. Elles se fixent alors sur la peau de la chenille, qui sert de support pour la suite du développement des larves. Il arrive aussi que les chenilles ou les papillons soient victimes de maladies ou de champignons.

®

Nymphalis antiopa Morio Ft de Fontainebleau 2009 Ph.AlainNature avec son aimable autorisation

 Cossus cossus larvae Legit ,Col. l22-VII-1994, Photo A.M.B 2010

 

Issoria lathonia Petit Nacré Photo L. Videloup 1999