.

Nous avons copié les insectes

 Nous avons copié leur mode de vie, nous n'avons pas tout inventé!

 Nous avons adopté leur comportement : Les fourmis nous donnent un bel exemple de la vie en société et aussi une grande leçon de guerre, l’exploitation des récoltes. Le piégeage comme chez le fourmilion qui chasse à l’affût. L’expropriation des territoires, les otages, les sièges, les assauts: les fourmis.

Apparus il y a 350 millions d’années, bien avant les hommes, les insectes avaient inventé, pour ne citer que quelques exemples à titre anecdotique :

       La pelleteuse : les bousiers, les courtilières et les larves de cigales.

     Le sas des sous- marins : des coléoptères vivants dans l’eau, les dytiques, font une provision d’air et d’eau sous leurs élytres, pour régler leurs plongée ou leurs remontées.

      La lumière : les vers luisants, les lucioles (encore qu’il s’agisse d’une lumière froide intense, non encore maîtrisée par l’homme à ce jour).Cellules de NId de Frelons avec la Reine morte

       Le papier et le mortier : les guêpes (nid en pâte de bois), comme les guêpes et les fourmis maçonnes.

    Le béton : les termites (pour ouvrir une termitière, il faut un marteau piqueur).

       L’hélicoptère : les libellules qui, à l’envol, développent sept fois leur poids, sont capable de voler en avant, en arrière, en position statique et de décoller à la verticale et savent virer brusquement à gauche ou à droite.

        Le périscope : une mouche de Nouvelle- Guinée qui possède au bout de ses antennes, des yeux lui permettant de voir dessus et dessous l’eau sans être vue.

        Les gaz explosifs : un coléoptère français (le Bombardier) qui émet des gaz explosant au contact de l’air.

        Un produit antigel : certains insectes arrivent à se protéger dans les glaces polaires par -10 C° à -30 C°. Comme le citron (Gonepteyx rhamni).

       Des poisons foudroyants : une guêpe africaine (3gr) peut tuer un homme, un frelon sud- américain, qui avec trois piqûres tue un cheval.Inachis io - Le Paon du Jour se chauffant au soleil 

       Des capteurs d’énergie solaire : les ailes des papillons diurnes.

       Des émetteurs- récepteurs : les papillons communiquent à distance ; certains, nocturnes captent les ultrasons des chauves- souris.

 

 

  Colonie de Fourmis protégeant leurs oeufs Ils ont inauguré : la hiérarchie sociale, (les abeilles, les termites) le pouvoir, l’esclavage, la rapine, la conquête de nouveaux territoires, (les fourmis).

Ils ont été nos prédécesseurs, ils sont nos contemporains et seront nos successeurs. 

 (Extrait de ma conférence sur les Hyménoptères)