.

Le Ver luisant pour les enfants

Le vers luisant, comment l'expliquer aux enfants

Le Ver luisant - expliquez aux enfants

 

Lampyre female photo LJB

Un lampyre femelle, ou ver luisant

 

Nom(s) commun(s)

Lampyre, Ver luisant (ce nom est plutôt réservé à la femelle)

Nom scientifique

Lampyris noctiluca

Classification

Famille des lampyridae (lucioles)

 

Taille

Jusqu'à 2 cm

Régime alimentaire

carnivore : se nourrit d'escargots

 

Lampyre male photo LJBLampyre female photo LJB

Le mâle du lampyre a des ailes, la femelle n'en a pas.


Malgré son nom, le lampyre ou ver luisant, Lampyris noctiluca, n'est pas un ver mais un insecte de la même famille que les lucioles. Le terme « ver luisant » désigne plutôt la femelle du lampyre. Elle n'a pas d'ailes, et elle brille. Le mâle, lui, ne brille pas dans nos régions.

Description

Lampyre female photo 08/07/2014 LJB

Un ver luisant qui vient de capturer un escargot.

La larve du lampyre a de toutes petites pattes, et pas d'ailes. De loin, elle peut ressembler à un ver... À l'âge adulte, les ailes des mâles apparaissent, mais pas chez les femelles, qui gardent toute leur vie cet aspect de "ver luisant". Les femelles produisent de la lumière avec l'extrémité de leur corps, pour attirer les mâles, qui volent vers elles afin de se reproduire. À proximité des villes, il y a trop de lumière : les mâles lampyres ne retrouvent plus leurs femelles, et, faute de pouvoir se reproduire, l'espèce disparaît. C'est pourquoi on ne rencontre le ver luisant qu'à l'écart des villes, à la campagne ou la montagne...

Le ver luisant ne fait pas que briller dans la nuit. C'est aussi un féroce prédateur, qui chasse les escargots. Il les paralysant grâce à son venin spécial. Car pour pouvoir se régaler de proies parfois 100 fois plus grosses que lui, le ver luisant utilise une méthode imparable. Avec ses mandibules, il leur injecte un liquide mortel et digestif. Puis, il les aspire !

L'entomologiste et écrivain français Jean-Henri Fabre a étudié le ver luisant. Il lui a consacré un chapitre dans les Souvenirs entomologiques.

Le ver luisant

Le ver luisant est un allié du jardin. Il y ajoute aussi une dimension magique par sa capacité à émettre de la lumière. Accueillir des vers luisants dans son jardin, c’est la marque d’un jardin vivant et équilibré !

Les œufs de lampyre sont pondus en été dans le sol. En hiver, les larves s’abritent dans les interstices frais et humides bien cachées des prédateurs.

La façon immanquable de le reconnaître est bien sûr la lumière, appelée « bioluminescence » émise la nuit par la femelle. C’est la face ventrale des derniers segments abdominaux qui produit de l’énergie lumineuse. Ainsi lorsque la femelle relève son abdomen, le mâle peut la reconnaître et se diriger vers elle. C’est par ce comportement, qu’ils s’attirent et se reproduisent le plus souvent pendant les chaudes nuits de juin et de juillet.

Comment favoriser le ver luisant dans votre jardin ?

N’utilisez pas d’insecticides car ils tuent non seulement les ravageurs du jardin mais également leurs alliés.

Favorisez leurs habitats : haie, muret couvert par des végétaux naturels, fossé herbeux, friche et tas de pierres.

La nuit, lorsque vous n’êtes pas dans le jardin, éteignez vos lampadaires et autres éclairages. Ces lumières artificielles désorientent les mâles empêchant ainsi la reproduction des vers luisants.

La partie plus technique pour ceux qui veulent en savoir plus *