.

Les Insectes de la peau P1

Les Insectes de la peau. (Les amateurs de momies)

Le troisième régiment de la vague de coléoptères qui forment la septième escouade entre en lice avec en tête:  les Dermestes, les Attagenus, les Anthrenus, les Rhizophagus, et en dernier les Philonthus. Puis viennent ensuite les derniers genres de lépidoptères.  La momification du corps se dessine de plus en plus, les amateurs de peaux, de desquamations, de fourrure, de lainages, des tissus, des tapis et également les collections d'insectes musées d'histoire naturelle, en sont les principaux consommateurs.Insectes Médico-légaux Coll. Rachel M. AMMAN. Photo A.M.B

Quelques Dermestes se nourrissent des paties les plus sèches du cadavre, comme par exemple le Dermeste maculé, c'est le plus commun et il mesure 10 mm de long. Sa colorztion varie du noir au rougeâtre, son corps est recouvert dorsalement d'une pubescence jaunâtre, plus ou moins dense, et d'une toison blanche sur la face ventrale. Les larves sont identique à celles du genre, elles creusent les matières sèches dont elles rognent les parties les plus dures. Le cycle vital est comme celui de tous les Dermestes.

Deux genres coabitent dans le même substra que les Dermestes, ce sont: Attagenus et Anthrenus, ils sont eux aussi des Coléoptères.  Le genre Attagenus ressemblent à un Dermeste mais en plus petit, en plus trapu, il mesure entre 3 et 6 mm de longueur. Leurs antennes ont la terminaison en forme de massue et arbore un ocelle central sur leur front. Les adulte sont visibles en mai ou juin, ils s'accouplent, et la femelle produit 100 à 150 oeufs; ils sont déposés dans les fentes, toutes les moindre microcavités et replis de la peau. Selon la température, ils éclosent 5 à 12 jours après. Les larves grandissent avec les autres formes dermatophges qu'elles concurencent. Elle se distingue par le toupet de longs cils qu'elles portent à l'extrémité de l'abdomen. Elles chemeinent tranquillement sous ce qui reste du cadavre, elle le parcourt dans la tête, s'invite dans le cuir chevelu qu'elle n'hésite pas à trouer. leur croissance dure 290 jours sous une température minimale de 25°C et la nymphose qui a lieu l'été suivant dure huit jours.