.

Les Secondes Mouches P2

Les Secondes Mouches Part.2

Elles ressemblent aux précédentes par leur livrée vert brillant, mais elles s'en distinguent par un liseré noir sur le bord postérieur des segments abdominaux. La face, contrairement aux Cynomies qui est  jaune doré, elle est d'un blanc étonnament étincelant chez les Chysomies. Ces Mouches sont généralelment plus abondantes dans les régions méridionales, elles se rencontrent de temps en temps sur les ombellifères en fleurs, amis là ou l'on plus de chance de le rencontrer c'est sur les excréments frais et sur les cadavres de vertébrés. Elles ont un vol rapide et bruyant. les femelle courent sur les cadavres dont elles aspirent les liquides avidement. Les larves sont prédatrices de larves vivant dans le même milieu qu'elles, et occasionnellement elles peuvent consommer des matières en décomposition. On les distingue des autres par de nombreuses excroissances coniques sur leur corps blanc. 

Les Cynomies. Ces splendides Mouches comptent parmi nos plus beaux diptères. Un peu de poésie: L'éclat du vert de l'abdomen est délicatement rehaussé d'un beau bleu, qui est quelque fois pourpre ou violet, les couleurs sont magnifiaque et n'ont d'équivalent chez aucune autre mouche.En ce qui concerne la taille si celle des Lucilies et des Chrysomies varient entre 5 et 12 mm de longueur, selon les individus, chez les Cynomies les plus petites mesure moins de 8 mm et le double pour les plus grandes. Elles visitent la majorité des Ombellifères de nos campagnes, elles contribuent activement à la pollinisation, notamment dans les régions fraîches et humides. Les pondeuses recherchent de préférence les cadavres des grands vertébrés. Mais pour des raisons que je n'évoquerai on constate la raréfactionde plus en plus sensible de ces mouches.Insectes Médico-Légaux Coll. Rachel M. AMMAN. Photo A.M.B On remarque que les deux premières lignes sont les Lucilies, la troisième est celle des Chrysomia, et donc la quatrième est celle des Cynomia.