.

Fiche Ins (Les Oeufs)

Les oeufs des Lépidoptères

 Fiche Info sur les oeufsOeuf de la Piéride de la Rave 

Les oeufs des LépidoptèresOeufs de la Piéride du Chou

 

 

 

 

 

Puisque le temps a une telle importance pour la recherche de la plante elle-même, on pourrait croire que les papillons pondent beaucoup d'oeufs à l'emplacement qu'ils ont trouvé; en, peu d'espèces en déposent un grand nombre au même endroit. La majorité les pondent un par un ou en petits groupes.Oeufs du Paon du Jour

Sur les 59 espèces de Rhopalocères se reproduisant en Normandie, 6 seulement font des pontes massives. Il s'agit du Paon du Jour, de la Petite Tortue, de trois autres Nymphalidae et de la Piéride du Chou. Ailleurs en Europe, le Morio et le Gazé, se comportent de la même façon. Les autres espèces qui déposent leurs oeufs isolément ou en petit groupe sont de loin les plus nombreuses. Les avantages de ce mode de reproduction doivent être considérable mais nous ne sommes réduit qu'aux hypothèses sur l'importance relative des différents facteurs entrant en ligne de compte. Les œufs qui sont pondus un par un ont généralement une couleur cryptique ; ils seront donc peu visible et pourront ainsi échapper aux prédateurs et aux parasites .En raison de leurs dispersion, les chenilles qui en sortent se concurrencent moins et cela a de l’importance pour celles qui sont cannibales (Les chenilles de l’Aurore par Ex.) un autre avantage résulterait aussi du fait que la femelle n’a pas besoin de rester trop longtemps au même endroit ce qui comporte des risques en moins (les prédateurs n’ont pas le temps de la saisir). Dans ce cas comment expliquer le cas des espèces qui les pondent en masse réussissent-elles à se maintenir ? On notera tout d’abord que la plupart en la face supérieure bien camouflée et certaines autres comme la Piéride du Chou on un exécrables. Elles peuvent donc par conséquent prendre le temps de pondre sans être repérées ou dérangées voire capturées. Ce qui explique pourquoi beaucoup d’Hétérocères pondent des œufs en masse puisque les seuls prédateurs qu’ils aient à craindre vraiment ce sont les chauves- souris qui ne détecte que les ultrasons, ils rencontre donc moins de risque que les Rhopalocères. Oeufs du Théclas du Bouleau Pourtant certains nocturnes échappent aux dangers bien qu’elles volent de jour, ce sont les Zygènes qui ont un très mauvais goût et portent des couleurs aposématiques. Les oeufs sont, pour toutes les espèces confondues, protégés par une couche de protection mise en place par la femelle après la ponte. Les œufs pondus en masse ont souvent une couleur vive avertissant les prédateurs de leur mauvais goût, mais cette précaution n’est pas très utile puisque on connaît des oiseaux qui mangent les œufs jaunes de la Piéride du Chou. Les substances répulsives ou toxiques présentes dans les œufs peuvent également écarter les parasites mais jusqu’à présent on a trouvé des toxines que dans les œufs d’un très petit nombre de Rhopalocères, comme le Monarque qui lui les pond séparément.

Au moment de la ponte, les œufs des Rhopalocères sont normalement assez pâles, mais ils se colorent rapidement, souvent moins de douze heures. La plupart ont des tonalités cryptiques brunes ou vertes qui les confondent efficacement avec leur entourage, mais d’autre arborerons des couleurs vives qui signalent leur présence (comme les œufs de la Piéride du Chou et del’Aurore ).Oeuf du Petit Paon de Nuit Le citron lui les dépose un par un.

 Certains ont des dessins disruptifs [adj. Se dit d’une décharge électrique qui s’accompagne d’une étincelle] on l’emploi ici dans le cas d’arcs électriques qui brisent les contours, rendant ainsi le repérage plus difficile. Cela concerne surtout les œufs des Hétérocères mais aussi de plusieurs Papilionidae. Ainsi les œufs du Machaon possèdent des bandes brunes irrégulières qui produisent cet effet.

 Le cycle du Machaon Phot/montage A.M.B. octobre 2007

Voir la Fig. de droite