.

Le papillon pour les enfants 3

LES PAPILLONS EXPLIQUES AUX ENFANTS PARTIE 3

Anatomie et description de la chenille

Description de la larve ou chenille

Nous avons vu dans les pages précédentes que la larve ou chenille représente le "stade de croissance" pendant lequel l'insecte se nourrit et accumule des réserves. Dès la naissance, la petite chenille qui ne mesure que quelques millimètres, mange son oeuf qui lui apporte de la vitalité pour se mouvoir, puis se nourrit de sa plante hôte. Son corps est composé de 13 segments (anneaux) qui peuvent être revêtus de soies (des poils) plus ou moins denses.

La tête

Elle est divisée en 2 calottes (épicrâne) séparées par une plaque frontale. Chacune d'elle porte généralement :

• 6 ocelles (yeux simples détectant la lumière et l'ombre) situés très bas.

• 1 paire de très courtes antennes, pas toujours visible, récepteur sensoriel, juste avant les ocelles.

• 2 mandibules (mâchoire supérieure) dont le bord interne est dentelé.

• 2 maxilles velues (seconde mâchoire) dont les soies (poils) jouent un rôle précis

Pour tester les feuilles et les maintenir.

Au dessus des maxilles

• le labium (lèvre inférieure) qui a une fonction sensorielle et qui porte à l'avant la filière avec laquelle la chenille sécrète la soie.

Le thorax

Il est formé des 3 premiers segments (portions); chacun d'eux porte une paire de pattes correspondant au futur papillon.

L’abdomen

Il est formé de 10 segments. La chenille doit subir 4 mues (changement de peau) dans sa vie.

Pour cela, elle s'éloigne à l'abri des prédateurs. Les chenilles peuvent aussi entrer en diapause (sorte d'hibernation généralement estivale) si le temps devient trop froid. La nymphose est le stade de transformation au cours duquel la chenille se métamorphose pour devenir imago (adulte parfait). Ayant atteint sa dimension maximale, la chenille cesse de manger, quitte sa plante hôte et cherche un endroit favorable à la nymphose (transformation). Une fois le lieu trouvé, la chenille s'immobilise. Elle s'accroche très solidement l'extrémité de son corps à un support, en se servant de ses glandes salivaires et des glandes productrices de soie. Puis elle se laisse pendre dans le vide. Petit à petit son corps se boudine. De l'air est injecté sous sa peau, afin de la décoller d'une autre enveloppe interne qui s'est formée depuis plusieurs jours et qui est la chrysalide. Après une vingtaine d'heures, la peau extérieure se fend au niveau du thorax et livre le passage à la chrysalide encore molle.

Differentes parties d'une chenille Dessin J.B Juillet 2010 Coll. A.M.B