.

Le Bombyx de l'Ailante

 

Le Bombyx de l'Ailante ou Croissant Samia cynthia

Appartient à la famille des Attaciidae. Il y a quelques années on le voyait en plein Paris, voler autour des lampadaire. 
• Répartition : Inde, Asie du Sud- Est introduite au Proche-Orient, Afrique du Nord, Europe, Amérique du Nord
• Envergure du mâle : de 56 à 67 mm.
• Période de vol : principalement de mai à juin.
• Habitat : tout endroit où se trouve de l'Ailante
• Plantes -hôtes : Ailanthus
Chéron d'Incarville découvrit l'espèce en Chine mais elle fut introduite en France par Félix Edouard Guérin-Méneville (1799-1874) en 1855 comme le Saturnide du Chêne au Japon (Antheraea yamama) et le Ver à soie Tussah (Antheraea pernyi) afin de trouver une espèce capable de remplacer le ver à soie du Bombyx du Mûrier atteint alors de pébrine.
La pébrine est une des maladies des vers à soie (Bombyx du Mûrier) elle est causé par un champignon (la microsporidie Nosema bombycis. Ce champignon semble avoir été signalé pour la première fois en 1849, avant l'identification de la pébrine, par Guérin -Méneville, qui croyait que les vers à soie qu'il étudiait les vers à soie cru erronément qu'ils étaient atteints de muscardine. (Une muscardine est une attaque d'un insecte par un champignon parasite. Cette maladie doit son nom au fait que les cocons atteints se couvrent d'un duvet cotonneux et d'un beau blanc qui ressemble à des sucreries connues, appelées dragées (muscardin = dragée en languedocien et en la langue de Frédéric Mistral. À l'échelle macroscopique, la pébrine est caractérisée par des taches marron sombres sur le corps de la larve ou chenille et sur l'individu adulte (le papillon). Ce sont ces taches qui ont valu son nom à la pébrine, les vers atteints étant parsemés de petits points noirs semblables à des grains de poivre (pebre, poivre en provençal car comme vous le savez les plus importantes magnanerie se trouvait en Provence). Après l'identification de la pébrine, Franz Leydig et LouisPasteur étudièrent son agent microbien (corpuscules) de façon plus approfondie. Les symptômes les plus courants, la larve est dans l'incapacité d'enrouler les fibres de soie pour tisser son cocon
Cette maladie décima les élevages au milieu du XIXe siècle. Les travaux de Louis Pasteur permirent d'enrayer la pébrine.

Samia cynthia -Attacidae