.

Les Abeilles où en sont-elles

Les Abeilles où en sont elles aujourd'hui,

 Un article sur France Soir paru hier semble nous le dire mais il faut rester vigilant, entomologie on a l'habitude de recouper les informations et avoir plusieurs personnes morales et dignes de confiance pour vérifier et soutenir une hypothèse.

Je vous laisse le découvrir

France Soir

Le mystère de la disparition des abeilles en passe d'être élucidé

Actu France-Soir 10/10/10 à 17h56

L'équipe du chercheur Jeremy Bromenschek est parvenue à identifier les probables responsables de la disparition des abeilles, dans une étude publiée la semaine dernière. Il pourrait s'agir de l'association d'un virus et d'un champignon.

Les abeilles s'égarent et ne parviennent plus à retrouver leur chemin.

Longtemps considéré comme un mystère, l'origine de la disparition des abeilles est en passe d'être élucidée. Depuis 2006, ces insectes souffrent aux Etats-Unis et dans le monde d'une nouvelle pathologie, qui décime les ruches de manière inexpliquée par l'action conjointe d'un virus et d'un champignon. Appelée syndrome d'effondrement des colonies ou CDD (colony collapse disorder), cette pathologie conduit les abeilles chargées de collecter le nectar et le pollen à s'égarer avant de mourir mystérieusement. Mais l'étude publiée jeudi dernier a apporté un nouvel éclairage. Le chercheur Jeremy Bromenschek, qui a travaillé avec l'armée américaine pour apprendre aux abeilles à détecter les explosifs, a relevé avec son équipe tous les parasites pathogènes des abeilles à partir des éléments retrouvés dans leur organisme. Deux suspects ont été identifiés : un virus de la famille des Iridoviridae et un champignon microscopique unicellulaire Nosema ceranae, déjà considéré comme responsable de la mort des colonies en Europe, rapporte le Figaro. Ceux-ci prolifèrent dans un climat froid et humide, et agissent dans l'intestin des insectes. Cependant, l'identification de ces possibles responsables n'est qu'un premier pas. Il reste encore à comprendre pourquoi les abeilles s'égarent juste avant leur mort, explique le site Slate.Abeille chargée de pollen Photo H.M.B.Presse Héb. 2010