.

Les Outils du Couvreur

Le Couvreur d'ardoises
S'il est bien un métier inconnu du grand public c'est celui-ci. Mais attention, ne vous méprenez pas: je parle: il y a deux siècles de cela... Ecoutez cette histoire: L'ardoise était un matériau de luxe donc onéreux; donc les couvreurs allaient chez les bourgeois qui voulaient remanier leurs toitures. Le couvreur utilisaient des clous en cuivre, qui était cher, mais avaient l'avantage d'être insensibles à la corrosion du temps. Ce type de matériau est toujours employé de nos jours par les monuments historiques pour la restauration de vieilles batîsses. Au siècle dernier ils employaient aussi un nouveau type de fixation des ardoises: les crochets, ils étaient de deux sortes ceux à pointes et ceux à ressorts ou pinces. Il y avaient les moins chers en fer et les plus couteux en cuivre. La pose était rapide mais le résultat médiocre, car ces toits trop minces, le recouvrement était faible, donc sensibles au vent et à la grêle. 

Le marteau= Hachette ''façon Angers'' avec arrache- clousLes outils du Couvreur Coll.A.M.B/ Le Moulin de Prey   Arrache -clous, détail. Les outils du Couvreur Coll.A.M.B/ Le Moulin de Prey

 

L'arrache clous servant aussi au placement des ardoises. Les outils du Couvreur Coll.A.M.B/ Le Moulin de Prey

 

 Ce n'est un établi mais une table à plier le zincLes outils des anciens Coll. AM.B 2010 

 

Ci dessous: Cet étrange objet en forme de marche qui se fixait sur le toit servait à poser les ardoisesLes outils des anciens Coll. AM.B 2010