.

Les Coléoptères Aquatiques

   Les Coléoptères Aquatiques

Famille des Dytiscidae

Comme celles d’aujourd’hui les larves des Dytiques se nourrissaient de petits poissons ou de petits mollusques qui furent les premiers à commencer le cycle de cette évolution ascendante.                           A notre époque le taux d’oxygène est de 20%. Dytiscidae Coll. A.M.B. Le Moulin de Prey. org    Dytique bordée (F) Dytiscus marginalis              A l'époque carbonifère   : le taux d’oxygène en contenait 15% en plus : soit 35%. Avec un tel taux de concentration de l’air, il était presque irrespirable pour un être humain ou pour un mammifère. Les mollusques, les poissons, et les insectes pouvaient donc régner en maîtres.

 

Fiche pédagogique réalisée
par Alain- Michel Bea
Entomologiste

La famille des Dytiques (Dytiscidae) regroupe des coléoptères aquatiques dont l'aire de répartition couvre l'ensemble de la planète à l'exception des zones les plus arides (néotropicales) Certaines espèces sont consommées en Chine.
Le non vernaculaire de ces insectes dérive de leur nom scientifique Dytiscidae. Ce terme est issu du grec ancien δυτικός et signifie « qui aime à plonger » Les larves sont généralement connues comme tigres de l'eau.
La plus grande des espèces de dytique est le Dytiscus latissimus une des plus grande le Dytique bordé. Certaines des espèces sont menacées d'extinction, d'autres en revanche restent très communes.


Description Morphologie

Les dytiques adultes sont des insectes larges et aplatis, avec une tête enchâssée dans le thorax, et le corps entier forme un ovale comme des croissants, leurs pattes sont biramées et surtout celles à l'arrières, sont couvertes de poils ; ces deux pattes leurs servent de propulseurs. Ils sont tous de couleur noire à brun, les mâles se reconnaissent à leurs élytres lisses et la femelle à leurs élytres cannelés.
Les larves possèdent de grosses mandibules.
Toutes les espèces sont aquatiques aussi bien au stade adulte qu'au stade larvaire.
Les dytiques ne possèdent pas de branchies, mais respirent par des stigmates comme les autres arthropodes. Les dytiques remontent régulièrement à la surface pour emmagasiner une réserve d'air sous leurs ailes, à l'extrémité de leurabdomen. Lors des plongées, cet air capturé exerce une forte pression qui augmente avec la profondeur, les dytiques la compensent en s'accrochant aux plantes aquatiques. Nageant le plus souvent le ventre orienté vers le haut, ils peuvent aussi affleurer la surface avec le dos. Ils se déplacent dans l'eau grâce à deux grandes pattes arrière garnies de poils qui leurs servent de propulseurs.
Alimentation
Les dytiques sont carnivores, au stade adulte comme larvaire, et consomment notamment des têtards, des vers de vases et même des petits poissons. Les larves chassent à l'affût et disposent d'un venin pour tuer leurs proies et dissoudre les tissus, de façon à ce qu'elles puissent se nourrir en aspirant le contenu, d'une manière analogue aux araignées. Les larves sont aussi capables de dévorer les adultes, leur taille les en permettant.
Comportement
Les adultes se déplacent de point d'eau en point d'eau durant la nuit.
Ils hibernent dans le sol, pendant la majeure partie de l'année et sont constamment actifs au printemps.
Reproduction
C'est tout au début du printemps que commence la période de reproduction des dytiques, le mâle cherche une femelle sur laquelle il va s'accrocher grâce a des ventouses qui se trouvent sur ses pattes antérieures. Une fois fécondée, la femelle dépose ses œufs dans les tiges creuses de plantes à l'aide d'une tarière, permettant ainsi aux jeunes une bonne oxygénation.
Les larves sortent de ces œufs au bout de deux semaines. Le dytique passe ainsi son stade larvaire suspendu dans l'eau et fonçant au fond de l'eau pour se protéger ou pour attaquer une proie. Enfin, arrivée à sa taille maximum qui dépasse celle des adultes, la larve s'enterre dans la vase près de la rive du point d'eau et se transforme en nymphe ; la pupe se fait dans un cocon près de la rive. L'adulte en émerge dans un délai qui dépend de la température extérieure, mais qui est d'environ deux semaines.

Chronologie
Habitat et environnement

Tous les Coléoptères aquatiques de la famille des dysticidae sont bien adaptés à la vie dans l'eau et affectionnent donc les eaux dormantes riches en plantes comme les mares. Ils pondent également leurs œufs dans l'eau.


Répartition

L'aire de répartition couvre l'ensemble de la planète à l'exception des zones les plus arides et du Néotropique..


Systématique
Il y a plus de 4 000 espèces dont
 180 genres. Il faut préciser que plus de 375 espèces sont dénombrées en Europe dont environ 152 en Europe centrale.

Dytiscidae Coll. A.M.B. Le Moulin de Prey. org • sous-famille Agabinae Thomson, 1867
• sous-famille Colymbetinae Erichson, 1837
• sous-famille Copelatinae Branden, 1885
• sous-famille Coptotiminae Branden, 1885
• sous-famille Dytiscinae Leach, 1815
• sous-famille Hydrodytinae Miller, 2001
• sous-famille Hydroporinae Aubé, 1836
• sous-famille Laccophilinae Gistel, 1856
• sous-famille Lancetinae Branden, 1885
• sous-famille Matinae Branden, 1885

®