.

Le Dytique

Le Dytique

 

Le nom vernaculaire de ces insectes dérive de leur nom scientifique Dytiscidae. Ce terme est issu d’un mot du grec ancien qui  signifie « qui aime à plonger » Les larves sont généralement appelées les tigres des eaux.

La plus grande des espèces est le Dytiscus latissimus, et plus commun le Dytique bordé. Certaines des espèces sont menacées d'extinction, d'autres pa contre demeurent très communes.

Description 

Habitus Les dytiques adultes sont des insectes larges et aplatis la tête est enchâssée dans le thorax, et le corps entier forme une espèce d’ovale, leurs pattes sont biramées et surtout celles à l'arrières, sont couvertes de poils ; ces deux pattes leurs servent de propulseurs. Ils sont tous de couleur noire à brun, les mâles se reconnaissent à leurs élytres lisses et la femelle à leurs élytres cannelés. Les larves possèdent de grosses mandibules. Les dytiques ne possèdent pas de branchies, mais respirent par des stigmates comme les autres arthropodes. Les dytiques remontent régulièrement à la surface pour emmagasiner une réserve d'air sous leurs ailes, à l'extrémité de leur abdomen. Lors des plongées, cet air capturé exerce une forte pression qui augmente avec la profondeur, les dytiques la compensent en s'accrochant aux plantes aquatiques. Nageant le plus souvent le ventre orienté vers le haut, ils peuvent aussi affleurer la surface avec le dos. Ils se déplacent dans l'eau grâce à deux grandes pattes arrière garnies de poils qui leurs servent de propulseurs.

Alimentation

Les dytiques sont carnivores, au stade adulte comme larvaire, ils consomment des têtards, des vers de vases et même des petits poissons. Les larves chassent à l'affût et disposent d'un venin pour tuer leurs proies et dissoudre les tissus, de façon à ce qu'elles puissent se nourrir en aspirant le contenu, d'une manière analogue aux araignées. Les larves sont aussi capables de dévorer les adultes, leur taille les en permettant. Les imagos : Si la proie n’est pas trop lourde, il la remonte à la surface et la mange, plus ou moins accroché à elle. Avec ses mandibules il la dilacère en petits morceaux que les mandibules propulsent vers le tube digestif. La nourriture à demi digérée pénètre dans l’estomac musculaire (que l’on nomme proventricule) ou elle est complètement broyée. Les débris indigestes sont éjectés par la bouche. Les autres sont stockés dans une ampoule rectale qui joue le rôle ambivalent d’organe hydrostatique  et d’arme défensive car le dytique expulse ce contenu malodorant dans toutes les directions.

Comportement

Les adultes se déplacent de point d'eau en point d'eau durant la nuit en volant. Il vit dans les étangs, les mares où il nage très bien, surtout avec ses pattes postérieures dont les tarses sont pourvus de longs cils. Il vole aisément et va ainsi d’un plan d’eau à un autre, mais il marche mal. Il respire l’oxygène de l’air et doit donc remonter à la surface au bout de quelques minutes afin de renouveler sa provision d’air stocké dans un espace situé sous les élytres. Pour réaliser cette opération il incline le corps à 45° par rapport à la surface, l’extrémité de l’abdomen émergeant un peu et les pattes postérieures largement écartées le maintenant ainsi en place.

Ils hibernent dans le sol, pendant la majeure partie de l'année et sont constamment actifs au printemps.

Reproduction

C'est au début du printemps que commence la période de reproduction des dytiques, le mâle cherche une femelle sur laquelle il va s’agrippé grâce à ses ventouses se trouvant sur ses pattes antérieures. Une fois fécondée, la femelle enfonce les œufs dans les tiges creuses de la plante- hôte à l'aide de son ovipositeur.

Les larves sortent des œufs après environ deux semaines. Le dytique passe ainsi son stade larvaire suspendu dans l'eau et fonçant au fond de l'eau pour se protéger ou pour attaquer une proie. Enfin, arrivée à sa taille maximale qui dépasse celle des adultes, la larve s'enterre dans la vase près de la rive du point d'eau et se transforme en nymphe ; la pupe se fait dans un cocon près de la rive. L'imago émergera selon la température extérieure, mais on peut situer ce délai à environ deux semaines.

Le Dytique raconté aux enfants

Description

Le dytique a la peau nue et une carapace externe rigide. Il a deux antennes et peut mesurer de 27 à 35 mm. Le dytique a aussi comme particularité des élytres lisses (ailes intérieures). Le dytique a trois paires de pattes poilues. Il y a des ventouses sous les pattes antérieures.Son espérance de vie s'élève à 3 ou 4 ans. Pour respirer, le dytique remonte de temps en temps à la surface de l'eau. Mais il peut rester plusieurs heures sous l'eau.

Habitat

Le dytique vit dans l'eau douce, plus précisément dans les mares et les étangs.

Nourriture

Le dytique est carnivore. Il se nourrit de petits animaux aquatiques, comme les jeunes tritons, les têtards, les petits poissons mais aussi des insectes. Il est très vorace!