.

Synharmonia conglobata

Synharmonia conglobata

Synharmonia conglobata La coloration de l'imago est très changeante. Mais on retrouve néanmoins une couleur quasiment constante chez beaucoup, les élytres sont roses avec 8 macules noires de forme plus ou moins carrées. La pigmentation rosée l'emporte pour la plupart des individus alors que chez d'autres, c'est la couleur noire qui domine. On connait toutefois des sujets dont les élytres sont jaunes avec toujours les mêmes nombres de taches. Cette coccinelle peut- être confondue avec la suivante. Elle fréquente les forêts mixte en plaine et en montagne. Elle est abondante sur les peupliers, les cerisiers ou se réunissent larves et imagos pour manger des pucerons. Bien qu'elle soit très largement répandue il est difficile de la localiser lorsque la végétation est abondante, car elle ne se tient pas à hauteur de regard. En revanche, l'hiver on la trouve facilement sous les écorces des peupliers, des chênes, des érables ou des marronniers morts ou vivants. Dans les campagnes on la trouve l'hiver au côté de Adalia bipunctata. C'est la seule fois connue jusqu'à présent ou les deux espèces cohabite, sinon dans la nature, c'est chacun de son côté.