Deux hirondelles qui volent

Les oiseaux jouent un rôle précis dans l’équilibre de l’écosystème : ils pollinisent les plantes, repoussent l’invasion des insectes, etc. Dans la famille des oiseaux, les hirondelles forment une espèce particulière. L’histoire des hirondelles est si spéciale qu’il faut la redécouvrir pour mieux connaître cette espèce d’oiseaux.

Ecologie et comportements des hirondelles

Les hirondelles constituent une espèce de volaille à gorge rouge brique, avec une queue en fourche. Leur présence dans la nature permet de s’informer de l’état de l’environnement ; car leurs comportements suivent un rythme intéressant qui peut servir de référence : une heure pour s’alimenter, un temps pour chanter, une heure pour dormir, un temps pour se reproduire, un autre temps pour voler, etc.

Le chant des hirondelles

Dans les campagnes, un oiseau peut se reconnaitre à sa voix. Les hirondelles sont des oiseaux fort mélodieux. Elles laissent entendre un gazouillement agréable qui finit toujours par une sorte de grincement. La mélodie des hirondelles comporte un splee-plink quelque peu discordant et bruyant lorsqu’elles sont très excitées, mais des witt s’y glissent pour redonner une belle harmonie aux sons produits par ces oiseaux.

Le vol des hirondelles

L’envol des hirondelles est généralement au ralenti. Avec une vitesse maximale allant de 39 à 72 kilomètres par heure, ces oiseaux rodent dans le ciel en battant des ailes et en décrivant avec fantaisie des cercles et des loopings dans le ciel. Le vol des hirondelles est plein de virevoltes. Toutefois, il est à noter qu’en contexte de chasse ou de migration, les hirondelles peuvent voler jusqu’à 100 kilomètres à l’heure.

La reproduction chez les hirondelles

Les hirondelles se reproduisent par accouplement. Les mâles partent en premier vers la surface de reproduction, optent pour une zone de nidification et développent des stratégies pour attirer les femelles dans leur projet. C’est par leurs filets qu’il est possible de reconnaitre le niveau de reproduction des hirondelles mâles. Les connaisseurs le savent en effet, qu’il existe un lien entre le nombre de progénitures et la longueur des taches blanches sur leurs filets.

Lire  Pourquoi mon lapin me tourne autour ?

La construction des nids

L’hirondelle rustique habite dans un nid fait de terre séchée, d’herbe et de salive. Souvent, elle construit ce nid avec une durée maximale de 5 jours, précisément en dessous des ponts, dans les granges, dans les grottes, etc. A condition d’avoir des sites de nidification disponibles, l’hirondelle a la possibilité de nicher dans une colonie. Elle se montre très laborieuse dans la période nidification.

Par ailleurs, il faut souligner que les hirondelles se font parfois chasser de leurs nids par des rapaces. C’est pourquoi des hommes, dans une démarche de protection des oiseaux, construisent des nichoirs pour héberger ces créatures aussi adorables.

La croyance autour de l’alimentation des hirondelles

Pour garantir leur ration quotidienne, les hirondelles restent près des activités agricoles pour cueillir dans leurs becs les insectes délogés par les machines agricoles. Parmi les insectes qu’elles adorent figurent la Cigale. Malheureusement, celle-ci est très appréciée d’Appolon, qui la considère comme un animal sacré et divin. Car la cigale aurait fait retentir un chant sacré à l’honneur des dieux. Par conséquent, les hirondelles, mangeuses de ces êtres qui rendent hommages aux muses et aux dieux par leurs chants, sont ainsi traitées d’êtres impies qui s’opposent à l’élévation divine. Elles sont dites sacrilèges et violentes.

La migration des hirondelles

Au cours de l’histoire, beaucoup ont cru que les hirondelles séjournaient dans la vase pendant l’hiver. Aristote, au IIIème siècle av. J.-C., a également entretenu cette conviction. Mais en réalité, ces oiseaux passent plutôt la période hivernale dans les milieux où le climat leur est plus favorable. C’est par James Masefield, un chercheur qui a étiqueté une hirondelle et a suivi ses mouvements dans le monde, qu’un coin du voile s’est levé en 1912 : les hirondelles sont des migrants sans frontière. Elles vont de pays en pays et de continents en continents.

Connaissez vous les oiseaux passereaux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page