Les écailles ne se retrouvent pas seulement sur le corps de certains animaux aquatiques. Ils en existent qui vivent sur la terre ferme et qui en possèdent. Le constat est fait  sur une certaine catégorie d’animaux. Ainsi en est-il des reptiles. Cela est bien curieux et il convient de s’interroger sur cette présence d’écailles sur leur corps.

Les origines

Les reptiles sont des animaux tétrapodes ayant des vertèbres et dont le corps recouvert d’écailles, se termine par une queueCertains parmi eux sont des animaux aquatiques. Une écaille est une plaque dure qui prend naissance à partir du derme d’un animal. Elle a pour principale fonction de renforcer la protection de ce dernier. Il y en a pour lesquels la morphologie des écailles a évoluée. Elles sont devenues pointues au fil des décennies, ce qui renforce les défenses.

Une étude récente a révélé qu’autant les écailles que les plumes et les poils, tous sont issus d’un même processus de développement. Cela découle surtout du fait que tous ces animaux ont un ancêtre commun à savoir les amniotes. Leur mode de reproduction est semblable à celle des mammifères, car les embryons des œufs qu’ils pondent se développent dans un liquide amniotique. Les écailles protègent ces reptiles contre toute agression extérieure mais réduisent également les pertes en eau.

Les reptiles sont composés de trois ordres que sont : les squamates, les crocodiliens et les testudines. Les premiers regroupent en majorité les lézards (comme le scinque crocodile) et les serpents tandis que les deuxièmes (crocodiliens) se composent des crocodiles, des caïmans et des alligators. Quant aux testudines, ce sont là catégorie des tortues. Dans chaque catégorie, il existe plusieurs espèces de reptiles.

Voir aussi la différence entre Crocodile et Alligator.

Les caractéristiques des écailles des reptiles

Selon les différents spécimens de reptiles, les écailles présentent des caractéristiques diverses. Celles-ci peuvent tenir à la forme, à la couleur ou encore à la rigidité. Chez les tortues, et plus particulièrement chez la tortue imbriquée, les écailles sont très grosses et s’emboîtent entre elles. Cela donne l’aspect de la disposition des tuiles sur un toit. Ces écailles sont assez dures et se forment sur sa partie dorsale. De moins rigides et plus petites recouvrent ses pattes.

Dans la catégorie des squamates, les lézards et les serpents sont des reptiles dont la quasi-totalité du corps est recouvert d’écailles. Le serpent ne disposant pas de pattes, celles du lézard en sont également recouvertes. Pour certains serpents, les écailles sont même situées à proximité des yeux. Tel est le cas de la vipère qui dispose de deux bandes d’écailles en dessous des yeux.

Quant aux crocodiliens, ils possèdent une peau déshydratée comme pour la plupart des reptiles. Ce sont ces écailles qui leur assurent une certaine protection. Chez certaines espèces de reptiles, la couleur des écailles peut changer dans certaines circonstances. Cela peut se produire pendant la période de reproduction ou encore lorsqu’ils sont en danger.

Les différents types d’écailles chez les reptiles

Parmi les différents types d’écailles, celles qui se trouvent sur les reptiles s’appellent des écailles cornées. Elles sont réparties en trois grandes formes. La nature des écailles permet de faire la différence entre les espèces de reptiles. Ces plaques osseuses se retrouvent sur leur tête (écailles céphaliques), le dos (écailles dorsales), le ventre (écailles ventrales) et parfois sur les pattes.

Les écailles des serpents sont généralement lisses et parfois pointues. Grâce à l’élasticité de leur os, cette espèce de reptile a la facilité de se faufiler dans n’importe quel endroit avec rapidité. Il en est de même pour les écailles dont ils disposent sur le ventre. Ils peuvent ainsi se déplacer en faisant des ondulations avec leur corps assez allongé.

Les crocodiliens quant à eux, ont une peau épaisse recouverte d’écailles cornées. Contrairement à celles de la tortue imbriquée, celles du crocodile ne se chevauchent pas. Elles se touchent plutôt, tout comme pour d’autres tortues d’ailleurs. Les écailles formées sur ces animaux ne se développent plus après. Pour cette raison, ils sont obligés de muer lorsqu’ils grandissent. Les écailles ne sont pas isolées comme celles des poissons. Elles forment un seul ensemble qui recouvre le reptile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page