Renard noir argenté

Soyons honnêtes, voir un renard noir dans la vie réelle serait extrêmement difficile. Il n’y a pas beaucoup d’observations enregistrées de renards noirs, car leur couleur n’est pas vraiment naturelle. En fait, presque tous les animaux qui ont été enregistrés avec cette couleur ont été soit teints, soit mutés d’une manière ou d’une autre. Si vous aimez les animaux et appréciez leur beauté et leurs différents types de marques, vous devriez jeter un coup d’œil à ces photos de renard noir. Elles vous donneront un aperçu du phénomène rare qu’est le renard noir.

Renard noir en photos

Découvrez des photos de renards noirs ainsi que de bébé renard noir, la variante mélanique du renard roux. Qu’ils aient la fourrure noire ou rousse, le renard reste un mammifère carnivore malin et rusé alors protégez bien votre poulailler.

Des photos de renard noir et roux

Découvrez cette galerie de photos du renard roux et noir :

Des photos de renard noir et blanc

Avez-vous déjà vu un renard blanc et noir ? Alors si vous pensez que les animaux noirs et blancs ne sont pas mignons, découvrez ces photos de ce canidé roux noir et blanc :

Pourquoi les renards peuvent avoir la fourrure noire ?

La variation et la mutation sont les facteurs clés de cette couleur noire.

Un pigment appelé mélanine est responsable de la couleur du pelage d’un renard. La couleur finale du pelage est déterminée par la combinaison de pigments plus clairs et plus foncés à mesure que la fourrure grandit. C’est une mutation excessive qui fait que la couleur devient noir, c’est un phénomène rare.

Le saviez vous ? Le renard était appelé goupil à l’époque du moyen-âge !!

C’est quoi le mélanisme ?

Le mélanisme est une affection récessive dans laquelle les cellules d’un organisme produisent de grandes quantités de pigment foncé. La mutation responsable de cette condition est produite par des gènes dominants qui augmentent l’activité et l’abondance de mélanine dans les poils, les écailles ou les plumes d’un animal.

Chez les mammifères et les oiseaux, les individus mélaniques sont plus susceptibles de se trouver dans des environnements où la lumière ultraviolette est abondante et où la végétation est absente.

Cette modification génétique se traduit par des taches sombres sur le pelage et la peau de l’animal. La gravité de la coloration varie selon les espèces et les individus. Dans la nature, le mélanisme a conféré des avantages adaptatifs aux animaux qui vivent dans des environnements sombres où le camouflage est crucial pour éviter d’être détecté par leurs prédateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page