Un frelon asiatique

Pour lutter efficacement contre les nids de frelons, il est important de pouvoir distinguer et identifier les différents types de nids de guêpes. La raison en est que les guêpes européennes et asiatiques ont des caractéristiques différentes, ce qui les rend plus faciles à identifier. Si vous savez comment les reconnaître, vous saurez également comment vous en débarrasser.

Quelle est la différence de morphologie ?

Il n’est pas difficile de distinguer les frelons asiatiques de ceux européens. Les frelons asiatiques sont plus petits et peuvent mesurer jusqu’à 3 cm, tandis que les frelons européens sont plus grands et peuvent mesurer jusqu’à 4 cm. La guêpe asiatique a une tête plutôt allongée (vue de côté), tandis que la guêpe européenne a une tête ronde et brune. On peut aussi les distinguer par leur abdomen et leurs pattes. La guêpe asiatique a un anneau orange à l’extrémité de son abdomen et des pattes jaunes, d’où son nom de « guêpe à pattes jaunes ». Le frelon européen a un abdomen jaune avec de petites bandes noires, et ses pattes sont entièrement brunes.

Identification des nids de guêpes européennes et asiatiques

Les frelons ne se distinguent pas seulement par leur apparence, mais aussi par leurs nids. Les nids de frelons asiatiques se trouvent dans des endroits lumineux, de préférence en hauteur (par exemple sur des arbres), à proximité d’une source d’eau et sont de forme sphérique. La cavité du nid est située à la base ou sur le côté du nid et possède une petite entrée de 4 cm. Les nids des guêpes européennes sont de forme conique et se trouvent dans l’obscurité (sur des troncs d’arbres, des greniers, etc.). L’entrée se trouve sur la face inférieure et est très grande (10 cm).

Reconnaissez plus facilement les insectes en achetant un livre sur les insectes pour toute la famille.

Risques et dommages liés aux nids de guêpes

Les frelons asiatiques peuvent endommager les vergers en mangeant les fruits et en s’attaquant également aux abeilles comme source de nourriture, qui sont vitales pour la biodiversité. Les frelons détruisent les arbres en arrachant l’écorce des troncs pour accéder à la sève et construire des nids. Les bourdons sont un danger pour l’homme lorsqu’ils se trouvent à proximité et peuvent attaquer s’ils se sentent menacés. Leur morsure est douloureuse et provoque des démangeaisons et des gonflements qui durent plusieurs heures. Certaines personnes peuvent développer une allergie aux piqûres de frelons, c’est pourquoi il faut immédiatement consulter un médecin.

Lire  Que mangent les papillons ?

Le frelon asiatique plus dangereux que la guêpe européenne ?

La guêpe asiatique est originaire de France, probablement en raison de son comportement de prédateur envers les abeilles et d’autres insectes. Elle plane devant la ruche et capture les abeilles qui tentent de la quitter à toute vitesse. Mais les frelons asiatiques ne sont pas plus agressifs que les autres hyménoptères fouisseurs. Ils ne sont dangereux que si leur nid se trouve à proximité de vous, à moins de cinq mètres – et que le bourdon se sent menacé. Cela vaut pour toutes les grosses guêpes et même pour les abeilles. Les guêpes noires, par exemple, ne sont pas très douces. Si l’on s’approche de leur ruche, les ouvrières vont la défendre ».

Quelle méthode de capture pour chaque espèce ?

Les médias sociaux vantent régulièrement les derniers pièges faits maison qui permettent de capturer et de tuer les bourdons asiatiques. Mais à y regarder de plus près, ces pièges tuent sans discernement:

  • Guêpes;
  • Frelons;
  • Mouches;
  • Papillons et autres pollinisateurs.

Le but des piégeages de printemps est de capturer les libellules avant qu’elles ne se reproduisent, ce qui n’est évidemment pas recommandé. D’abord parce qu’on ne sait pas si elles sont vraiment pertinentes et ensuite parce qu’elles créent des troubles chez les pollinisateurs. Ne vous offusquez pas, même si l’apiculteur vous le demande.

Voir aussi notre article sur le Le Xylocope violet (Frelon noir).

Une solution ponctuelle ne peut être appliquée que si la ruche de l’apiculteur est infestée. Le piégeage n’est pas toujours la seule solution. On sait par exemple qu’une plantation devant le filet de vol de la ruche peut empêcher les nymphes de guêpes de s’échapper, ce qui réduit le risque que les abeilles quittent la ruche. Si des guêpes ou des frelons sont présents dans votre jardin et vous dérangent pendant votre repas ou votre pause, c’est peut-être parce qu’ils n’ont pas assez de nourriture à proximité. Mathieu de Flores conseille : « Laissez un espace non surveillé et non tondu où ils chasseront et ne vous dérangeront pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page