photo d'une blatte champêtre (blatte sylvestre)

En général, les blattes sont considérées comme des insectes assez gros. La plupart des espèces ont la même taille qu’un ongle, bien que certaines soient plus grandes.

  • Nom scientifique : Ectobius sylvestris
  • Règne : Animalia
  • Classe : Insecta
  • Sous-classe : Pterygota
  • Super-ordre : Orthopteroidea
  • Ordre : Blattaria
  • Famille : Blattellidae

Description la blatte champêtre / blatte sylvestre (Ectobius sylvestris)

Elles ont un corps de forme ovale avec une surface dorso-ventrale aplatie. La tête de cet insecte est couverte de nombreux éléments légers, qui forment des antennes longues et fines. Les mâchoires de cet insecte lui permettent d’écraser ses proies. Le pronotum forme un bouclier entre lui et le thorax à l’avant. Une blatte dotée ou non de deux paires d’ailes se déplace généralement en courant sur le substrat, mais une blatte sans ailes fait généralement de même. Les cerques désignent les deux appendices sensoriels situés à l’extrémité postérieure de l’abdomen.
Ils possèdent des pattes longues et minces qui semblent être épineuses. Des antennes longues et filiformes sont accompagnées d’une tête de forme orthognathique.
En ce qui concerne la couleur de la blatte sylvestre, elle a une couleur beige clair qui sont de nature brillante.
En ce qui concerne la taille, son corps aplati mesure environ 8-10 mm de long.
Deux paires d’ailes avec des élytres coriaces courts (les ailes antérieures sont nervurées comme des ailes membraneuses). Grâce à leur forme aérodynamique et au fait que leurs élytres couvrent tout leur corps, ils volent bien. Chez les femelles, les élytres ne recouvrent qu’une partie de l’abdomen, ils ne peuvent donc pas couvrir la totalité de l’abdomen.
Amusez votre enfant avec un aspirateur à insectes jouet, il pourra s’amuser à attraper les blattes champêtres pour ensuite les observer !!

Le comportement de la blatte sylvestre

Nous vous conseillons vivement d’agir le plus rapidement possible. Ces insectes sont surtout actifs la nuit. Ectobius sylvestris et Ectobius pallidus, par contre, ne semblent pas avoir peur de la lumière. On voit souvent leur face supérieure sur les feuilles, mais on les trouve surtout au sol, dans la litière. En d’autres termes, ils se trouvent dans la couche de feuilles mortes après que les feuilles soient tombées des arbres et qu’elles soient en train de se décomposer pour former de l’humus. Une métamorphose complète des insectes se caractérise par les éléments suivants :

  • Lorsque le printemps arrive, la larve de l’oothèque se métamorphose de son hibernation dans le sol.
  • Lorsqu’ils deviennent adultes en mai et juin, les juvéniles ressemblent à des adultes sans ailes.
  • Septembre et octobre sont les mois où les adultes meurent.

Localement, on peut le trouver partout. La période d’observation principale est de mai à septembre.  

Reproduction

Les blattes pondent leurs œufs dans des oothèques, tout comme les mantes religieuses pondent leurs œufs dans des capsules oothèques (qui sont des capsules cornées que les blattes portent à l’extrémité de leur abdomen). Ils sont semblables aux adultes, sauf qu’ils n’ont pas d’ailes lorsqu’ils sortent des œufs.

Mode d’alimentation

En plus de se nourrir de déchets végétaux, les blattes contribuent à la décomposition des feuilles, y compris celle du papier. Toutes les autres créatures sont également omnivores, ainsi Ectobius sylvestris, Ectobius pallidus, ainsi que toutes les autres créatures de leur époque (auxquelles elles sont étroitement apparentées) sont également omnivores.

Autres informations sur la blatte champêtre / blatte sylvestre (Ectobius sylvestris)

Lorsqu’elles envahissent une habitation, les blattes sont généralement considérées comme indésirables, mais seules six espèces le sont. Une quinzaine d’espèces de Blaberidae sont présentes en France (plus de 2000 espèces sont présentes dans le monde).
Comme elles sont inoffensives et n’affectent pas la santé humaine, elles sont principalement chassées pour des raisons sanitaires. L’Ectobius est un type de créature qui vit naturellement dans les jardins, et constitue donc un excellent choix si vous êtes préoccupé par les invasions à l’intérieur de votre maison. La maison n’est généralement pas envahie, sauf les soirs d’été comme cette année où il fait extrêmement chaud, où des incursions occasionnelles se produisent dans la maison.

Autres articles insectes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page