reptile

De toutes les tailles et couleurs, les reptiles sont des animaux qui rampent, grimpent, parfois sautent et qu’on retrouve aussi bien en milieu domestique que sauvage. Suscitant toutes sortes d’émotions et de réactions, ils ne laissent personne indifférent à leur vue. Du petit lézard dans votre jardin, au grand crocodile du Nil et passant par le géant anaconda de l’Amazonie, les reptiles sont aussi impressionnants que particuliers, car possédant tous des caractéristiques communes. Ces dernières sont ce qui permet, malgré les grandes différences physiques observées, de classer tous ces surprenants animaux dans la grande famille des reptiles. Plongez ici dans la peau d’un herpétologiste pour découvrir les caractéristiques des reptiles.

La classification des reptiles

Reconnaissable à leur peau écailleuse et à la reptation comme mode de locomotion, les reptiles sont des animaux à la fois surprenants que fascinants. Il semblerait qu’ils seraient les premiers à habiter la terre avant les nombreuses évolutions ayant permis l’apparition des autres espèces. Domestiques ou sauvages, les reptiles sont des animaux qui peuvent être terrestres ou aquatiques. Nombre d’entre eux ont dʼailleurs la capacité de fréquenter ces deux milieux de vie.
Ayant toujours suscité un intérêt, les reptiles font l’objet de nombreuses recherches scientifiques. Celles-ci ont dʼailleurs permis de réaliser une classification des espèces connues en quatre grands groupes que sont :

  • Les Crocodylomorpha qui regroupent les crocodiles, gavials et alligators avec plus de 20 différentes espèces connues ;
  • Les Anapsida qui rassemblent les tortues avec plus de 300 espèces recensées ;
  • Les Squamata qui concernent les reptiles écaillés (comme le tribolonotus gracilis), notamment serpents, sauriens et regroupant plus de 3 000 espèces répertoriées ;
  • Les Rhynchocephalia ne comportent qu’une seule espèce, les rhynchocéphales et sont retrouvés en Nouvelle-Zélande.

Par ailleurs, il faut préciser que lʼhépertologie étudie aussi bien les reptiles que les amphibiens, car ces deux espèces ont de grandes similarités dans leur constitution, mais surtout leur évolution depuis les âges.

Les principales caractéristiques des reptiles

Que vous les sachiez terrestres, aquatiques ou les deux, les reptiles sont des animaux qui ne cessent d’émerveiller. Ils peuvent présenter en apparence des caractéristiques particulières, mais à y voir de près, tous les reptiles possèdent des points communs. Ces derniers sont dʼailleurs ce qui a facilité leur classification.

Animaux à sang-froid

Les reptiles sont des espèces ectothermes, c’est-à-dire qu’ils ne possèdent pas une température interne fixe. Qualifiés d’animaux à sang-froid, ils sont besoin de s’adapter en fonction de leur environnement extérieur pour avoir la température corporelle qui leur convient. Ainsi, on verra un reptile plonger dans l’eau par temps chaud pour se rafraichir. Quand il fait frais, il s’exposera au soleil afin de trouver de la chaleur pour retrouver son équilibre thermique.

Peau écailleuse

La peau écailleuse d'un crocodile

Les reptiles sont également identifiables par leur peau squameuse et sèche. Contrairement aux oiseaux qui ont des plumes ou à certains mammifères qui ont une fourrure, les reptiles sont dotés d’une peau écailleuse. Celle-ci leur empêche le risque de déshydratation lorsqu’ils se déplacent sur terre. Les écailles des reptiles sont soudées à leur épiderme de sorte à constituer une autre couche. Elles peuvent être lisses et brillantes comme c’est le cas chez la plupart des serpents ou rugueuses comme avec certains lézards ou chez les crocodiliens. Comme tous les animaux, il peut y avoir des cas d’albinisme, comme le crocodile albinos.

Respiration pulmonaire

La plupart des reptiles vivent aussi bien sur terre que dans l’eau. Mais contrairement aux amphibiens qui ont besoin de branchies pour respirer en milieu aquatique, les reptiles utilisent toujours leurs poumons. En effet, ces animaux sont dotés dʼau moins un poumon qui leur permet la respiration. Ils nagent le plus souvent en apnée et près de la surface afin de remonter pour reprendre leur souffle. Et bien qu’ils ne soient pas munis de capacités naturelles de respiration dans l’eau, les reptiles sont d’excellents nageurs.

Mode de reproduction : ponte

Bien que certains reptiles vivent dans l’eau, ils reviennent sur terre pour pondre. Tout comme les amphibiens et les oiseaux, ce sont des animaux qui pondent des œufs pour se reproduire. À l’éclosion, tous les bébés reptiles ressemblent à leurs parents et peuvent même se déplacer. Contrairement aux oiseaux qui doivent couver leurs œufs, les reptiles pondent les leurs dans un nid (dans le sable ou sous un monticule de feuilles en décomposition) où la température ambiante servira pour la couvaison.

Squelette vertibrate

La reptation n’est pas un mode de locomotion spécifique aux reptiles. C’est pourquoi la présence de squelette vertibrate vient s’ajouter pour constituer une particularité à ces animaux. Ainsi, tous les reptiles possèdent un squelette interne et une colonne vertébrale. Ce sont des vertébrés, une caractéristique qui permet de les séparer des autres organismes du même type ou qui rampent aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page