Un axolotl dans son aquarium

Généralement associé aux salamandres, l’axolotl est un amphibien des eaux douces qui doit sa popularité à son apparence étrange. En effet, il présente un physique qui allie la silhouette des reptiles à l’allure primitive des larves. D’ailleurs, il possède la capacité incroyable de rester au stade larvaire tout au long de sa vie et de régénérer les parties endommagées de son corps. Ce qui en fait un animal très prisé en aquariophilie. Cela étant dit, comme tous les animaux, son adoption demande une certaine implication de la part de son propriétaire. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur l’entretien et l’alimentation de l’axolotl.

Axolotl : description et caractéristiques

Tout comme les tritons, l’axolotl est un animal de l’ordre des urodèles qui se retrouve dans les eaux douces. Encore connu sous le nom de “monstre d’eau”, il conserve sa queue à l’âge adulte. Et c’est justement ce qui le différencie des autres espèces d’amphibiens ou de que sont les grenouilles, les crapauds et les anoures. De plus, l’axolotl est exclusivement un animal aquatique, à l’opposé des autres batraciens qui eux peuvent survivre en milieu terrestre. Ses principaux habitats sont les zones humides telles que les lacs du Mexique, dans les dépressions volcaniques, dans des étangs d’élevages et dans les mares naturelles. Considéré comme une espèce en voie d’extinction, il demeure un outil précieux de recherche dans le monde scientifique. Notamment pour son aptitude exceptionnelle à régénérer ses organes défaillants ou détruits. Il est en effet capable de reconstituer un œil abîmé ou inexistant ou de rétablir certaines parties de son cerveau.

Apparence physique

Le corps de l’axolotl se distingue de celui des urodèles terrestres par une peau lisse et douce dépourvue d’écailles. Il se décline sous une forme assez particulière avec une tête plate et des yeux sans paupières. Il possède une gueule assez large et des yeux sombres sans paupières. Il arbore six branchies externes disposées de part et d’autre de sa tête, lui permettant d’inspirer l’oxygène et d’expirer de dioxyde de carbone. La couleur de sa peau peut varier en fonction de son âge et de sa race. Sa forme générale allongée est pourvue de quatre pattes avec des doigts qui lui permettent de se déplacer sans sa nageoire. Celle-ci est implantée sur la paroi dorsale de son corps et lui permet de nager sous l’eau.

Reproduction

L’axolotl est une espèce ovipare, ce qui signifie qu’il se reproduit en produisant des œufs. Tout d’abord, il acquiert la capacité de procréer à l’âge de 18 mois et leur accouplement se produit par fécondation externe. En d’autres termes, il n’y a aucun contact entre le mâle et la femelle. Celle-ci se contente de déposer des ovules dans l’eau et d’attendre que le mâle vienne répandre sa semence pour les fécondés. Ensuite, on assiste à la formation des œufs qui vont éclore et donner naissance à une colonie de larves.

L’axolotl : quel est son caractère et sa personnalité ?

Un dessin d'axolotl

L’axolotl est avant tout un animal nocturne, ce qui signifie que son activité observe une rétraction en journée et s’anime à la tombée de la nuit. Placé dans un aquarium, il ne se déplacera que pendant ses heures d’activité en se baladant au fond de l’eau. Il s’activera encore plus lorsqu’il aura besoin de se nourrir, en se rapprochant de la vitre. Rappelons cependant qu’il s’agit d’un organisme vivant et donc, son attitude peut varier en fonction de plusieurs facteurs. Par exemple, certains individus de cette espèce ont démontré une sensibilité très élevée à la lumière en général et à l’éclairage artificiel en particulier.

Ils ont tendance à se cacher lorsque ce dernier est allumé. Par contre, d’autres spécimens font preuve d’une certaine tolérance et résistent aussi bien à la lumière naturelle qu’à celle des lampes électriques. De la même manière, il existe des axolotls qui ont un caractère beaucoup plus actif que d’autres. Ils apprécient particulièrement la vie au fond de l’eau étant donné qu’ils détiennent la capacité de respirer par la peau à travers leurs branchies. Néanmoins, ils sont dotés de poumons atrophiés qui leur permettent d’inspirer et d’expirer lorsqu’il se retrouve à la surface de l’eau.

Quelle est l’alimentation de l’axolotl ?

En termes d’alimentation, les axolotls sauvages sont des carnivores qui préfèrent la nourriture vivante. Dans leur milieu naturel, ils se nourrissent essentiellement d’insectes et de petits poissons. Ils peuvent également consommer d’autres espèces aquatiques telles que les larves, les crustacés, les crevettes, les alevins et les têtards. Ils apprécient particulièrement la chasse et n’hésitent pas à courir après leurs proies pour les dévorer.

Cela étant dit, lorsque vous retenez un axolotl en captivité, vous avez la possibilité d’adopter un régime artificiel pour son alimentation.

Peu importe le type de produit que vous choisissez, retenez que ce spécimen ne consomme aucun aliment contenant de l’iode. Il en est de même avec les organismes vivants en provenance de la mer ou de l’océan. Il est également recommandé de privilégier les produits pauvres en graisse et riches en vitamines et en protéines. Vous pouvez par exemple opter pour des aliments secs sous forme de pellets afin de garantir un apport équilibré en nutriment à votre animal de compagnie.

Aussi, vous pouvez lui offrir des morceaux de poisson cru en veillant à ce que leur taille lui soit facile à ingérer. Avec la finesse de ses dents, cet amphibien n’est pas toujours capable de trancher. Par ailleurs, il peut également consommer des vers, des grillons, ou des ténébrions. Pour le maintenir en bonne santé et réduire les risques de carence, il est conseillé de varier l’alimentation de l’axolotl en observant des périodes de transition. Enfin, la fréquence d’alimentation ainsi que le dosage dépendent de l’âge et du comportement de votre compagnon.

Quelle est la meilleure façon de prendre soin d’un axolotl ?

L’axolotl est un animal de compagnie facile à entretenir. Cependant, si vous souhaitez allonger sa durée de vie, vous devez prendre certaines précautions. En effet, vous devez veiller à ce que son cadre de vie soit en accord avec ses besoins. Le principal élément à prendre en considération est la température de l’eau à l’intérieur de l’aquarium. Il est préférable d’utiliser de l’eau calcaire avec une température de 14 à 20°C. Pour préserver sa santé, vous devez renouveler l’eau de l’aquarium au moins une fois par semaine. Enfin, il est bénéfique pour l’axolotl que vous le placiez dans un endroit à l’abri des perturbations de la lumière. Voir notre page sur la durée de vie de l’axolotl.

De quel type d’aquarium avez-vous besoin ? Comment aménager l’aquarium ?

En ce qui concerne l’aquarium, vous devez choisir un modèle assez large pour contenir un axolotl adulte, en sachant que ce dernier peut mesurer 30 centimètres de long. De plus, il s’agit d’un animal qui apprécie la vie en communauté. Pour cela, il convient de prévoir un aquarium suffisamment grand pour accueillir d’autres individus. N’oubliez pas de mettre du sol au fond du contenant ainsi que d’autres accessoires (plantes, cavernes) pour permettre à l’animal de se cacher facilement. Vous pouvez également placer d’autres poissons dans le réservoir en prenant en compte la compatibilité. Attention à ne surtout pas intégrer des prédateurs afin d’éviter qu’il se fasse dévorer.

Quel est le prix d’un axolotl ?

Le prix de l’axolotl peut varier en fonction de son âge, de son gabarit, et de sa couleur. Cela dit, il faudra prévoir un budget compris entre 10 et 45 euros, pour l’achat d’un individu de cette espèce. Pour cela, vous pouvez vous rendre dans un centre animalier pour effectuer votre choix en vous basant sur les caractéristiques de l’animal. Rappelons que pour une adoption domestique, les races les plus plébiscitées sont les albinos qui présentent une peau blanche et des yeux rouges.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page